MILITARIA WW2 NOMINATIF

1er FORUM DE DECOUVERTE ET D'AIDE A L'IDENTIFICATION D'OBJETS MILITAIRES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE, NOMINATIFS OU ATTRIBUES


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les plaques d'identité Mle 1918 Françaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

A savoir que cette plaque bien qu'adoptée en 1918 sera distribuée après la 1ère guerre mondiale et sera remplacée par la plaque Mle 45 dans les années 50.
On rencontre néanmoins ce modèle en Indochine, en Algérie et je possède même un exemplaire de mon oncle incorporé dans la Marine en 1967 !
Mais je ne vous présenterais que les modèles contemporains à la période de notre forum soit la Seconde Guerre Mondiale.

Aussi lorsque la plaque comporte la lettre T et le groupe sanguin (GS) cela permet de dire qu'il s'agit d'une plaque post 1945 ![/b]
En effet, pour différencier les plaques post 1945 de celles antérieures, c'est simple après 1945 il est rajouté le groupe sanguin et la vaccination anti tétanique par la lettre T.
Néanmoins les militaires engagés qui conserveront leur plaque d'origine ces mentions seront rajoutées mais à des emplacements désordonnés (je dirais là où il y a de la place pour le faire !)

Je commence par mes modèles officiers dont certaines sont fantaisie et donc non réglementaires du modèle 1918 !

Attention réglementairement l'année de la classe (soit le 20ème anniveraire) est remplacée pour les engagés par la date de naissance complète.

Et voici le texte officiel décrivant cette plaque Mle 1918, sa chaînette et la boîte de l'unité pour les ranger !

Vous le verrez plus loin le texte réglementaire n'est pas respecté et figureront parfois les adresses ou d'autres mentions.
Dans le cas où une plaque marquée officier comporte l'année de la classe c'est un officier mobilisé qui fut nommé en fonction de ses aptitudes ou de ses diplômes civils !















cet officier était au 298ème RI (plaque récupérée aux puces avec un bloc complet de papier à lettres du 298è RI)





Celle-ci comporte la classe, c'est donc un mobilisé devenu par la suite officier, ce qui explique la surcharge de la mention Officier !





Cet homme était Lieutenant de réserve dans le Génie et fut rappelé en 1938. Il sera fait prisonnier et restera 5 ans à l'Oflag VI D, et fera une longue marche dés que les gardes Allemands s'évanouieront dans la nature pour rejoindre les troupes Américaines, ne souhaitant pas se rendre aux Russes !!!



[b]celle de mon Grand-Père Sergent au 4ème BCP de 1935 à 1940, qui ne comporte pas les mentions réglementaires (???). En effet, l'autre face est vierge et il manque son numéro matricule et la subdivision de recrutement (soit pour lui ST-ETIENNE) !!!
Vous comprenez que cette plaque est pour moi inestimable !!!

http://militarianominatif.forumactif.org/t82-mon-grand-pere-joannes-cellard



Et une autre plaque à laquelle je tiens beaucoup car il s'agit de celle du Capitaine Don Jacques TOMASINI, responsable Armée Secrète du secteur de ROANNE (42) et dont l'unité deviendra le 30ème Bataillon FFI de la Loire (42).
Il était Adjudant de l'Infanterie Coloniale et natif de la région d'AJACCIO !






















A suivre....

Sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur
La suite.


















LM signifie Liste Matriculaire et désigne un homme de la Légion Etrangère.





Voici l'exemple d'une plaque attribuée pendant la période qui nous intéresse et dont le groupe sanguin fut rajouté après 1945 !




























































Modèle en laiton certainement dit "de foyer"










































Le type de chainettes est vraiment différent d'un modèle à l'autre et même cette plaque laiton est surprenante.
Tout est bon et provient d'achats en broc et vide-grenier dans les années 90 !

Avez-vous remarqué les marquages des différents bureaux de la Seine (Paris) et du Rhône (Lyon) ?

Egalement ce que j'aime beaucoup ce sont soit les petites médailles pieuses porte bonheur ou la petite clé qui étaient attachées avec (d'origine bien sûr !) et pour laquelle je n'ai pas d'explication sauf peut-être quelques suppositions.

A suivre...

Sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur
Plaques pour la Gendarmerie.














Encore un exemple de plaque qui a été surchargée après 1945 par la mention du sang (différence de hauteur des lettres et mention réalisée à l'endroit libre...)

A suivre...

Sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur
impressionante collection de plaques! tu nous ferait une petite vue générale?

Voir le profil de l'utilisateur http://nicoww2.skyrock.com/
Nicoww2 a écrit:
tu nous ferait une petite vue générale?

Je ne serais pas contre dans le principe mais cela me fait tout ressortir de mon classeur à cartes téléphoniques puisque tout est repertorié et classé.

De plus ce n'est là qu'un "échantillon" des différentes formes, marquages, matières, chaînes et personnalisations avec médaille et autres...
Car j'en ai plus de 150 en comptant les modèles post 1945.
A cela il faut ajouter mes nombreuses plaques françaises Mle 1881, fantaisies et 1945 ainsi que quelques Allemandes 14-18 et 39-45, les US 17-18, 39-45 et Vietnam, et 1 Italienne !!! Soit pas loin de plus de 300 plaques d'identité diverses.

Pour finir je vous présente mes plaques Mle 1918 de la Marine Française.


Enseigne de Vaisseau (Lieutenant) avec matricule 4418 et engagé à Brest en 1929.



Marin engagé avec le matricule 2855 à Cherbourg en 1939. La signification des lettres R et C m'est inconnue.
Je n'ai pas d'explication pour cette épingle à nourrice avec ce numéro !



Marin engagé avec le matricule 7684 à TOULON en 1941.

Pour la Marine à l'intérieur du matricule jusqu'à la fin des années 50, il y a la lettre du port de rattachement lors de l'engagement de l'homme, soit B pour BREST, C pour CHERBOURG, T pour TOULON, etc...



Et surtout n'hésitez pas à présenter celles de vos collections !

Merci d'avance et sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur
AS-GMO a écrit:
Avez-vous remarqué les marquages des différents bureaux de la Seine (Paris) et du Rhône (Lyon) ?

Petites précisions importantes pour la compréhension :
- Les bureaux de recrutement de la Seine (Paris) sont divisés en 6 bureaux numérotés dans l'ordre chronologique.
- Pour ceux de LYON, les bureaux de recrutement sont divisés en 2 zones, soit Rhône Nord et Rhône Sud ce qui veut dire que les hommes proviennent des quartiers de Lyon et son agglomération situés soit au nord ou au sud du Rhône.

Sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur
Et voici mes dernières acquisitions dans ce thème :









Cet homme a fait son service militaire au 7ème BCA et a été rappelé en 1939 dans ce même bataillon de Chasseurs Alpins et y a combattu jusqu'en juin 1940 !

Sincères amitiés...

Voir le profil de l'utilisateur


Dans le visage où apparaît le nom S.A et dans celui du bureau de recrutement SL.
Roland d'Arago, classe 1937 nº551 Rennes
Si quelqu'un peut me donner un coup de main .. merci

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum